Apprendre une langue à 40 ans, est-ce possible ?

0

Vous avez envie d’apprendre une nouvelle langue mais vous vous dites qu’il est trop tard ? Vous êtes au bon endroit, car dans cet article, nous allons voir que la motivation dépasse de loin les contraintes d’apprentissage liées à l’âge. Alors sans plus tarder, voyons pourquoi est-il encore possible d’apprendre une langue à 40 ans.

L’âge importe peu lorsqu’on est motivé

Nous avons toutes déjà entendu la fameuse phrase qui dit qu’une langue s’apprend lorsque l’on est jeune. Et si vous étiez justement en train de vous dire qu’il était inutile de vous inscrire à des cours de langues en ligne, sachez que vous avez tort ! Il n’est jamais trop tard pour entreprendre de nouvelles expériences. Pourquoi ne devriez-vous pas suivre vos élans de motivation ? Il en ressort souvent que des bonnes choses.

Il est vrai que le cerveau humain est fait de telle sorte à apprendre plus facilement lorsque l’on est jeune. En effet, les neurones qui servent à l’apprentissage se développent jusqu’à environ 25 ans. Cela signifie donc qu’avant cet âge, les informations s’assimilent facilement car le terrain est plus apte à s’adapter à celles-ci. Les réseaux neuronaux se mettront donc en place en fonction de ce nouvel apprentissage. Mais ce n’est pas parce que le cerveau est plus susceptible d’apprendre de nouvelles choses lorsque l’on est jeune, qu’à partir de 25 ans, on n’assimile plus aucune information. Ce qui compte, c’est l’envie d’apprendre et l’énergie qu’on décide de réunir pour réaliser cette envie. En parallèle, prenez soin de vous et de votre santé, et surtout, pensez à bien dormir la nuit !

Apprendre une langue à 40 ans, c’est possible lorsqu’on s’y prend correctement

Si vous souhaitez apprendre une nouvelle langue il faut faire en sorte d’avoir toutes les clefs en main. Pour cela, il faut employer les bonnes méthodes.

Pour commencer, il faut montrer à votre cerveau que vous êtes dans un processus d’apprentissage linguistique. Des études scientifiques ont prouvé que lorsqu’on stimule les zones cervicales, on peut facilement apprendre une langue, même après 40 ans. Et c’est à ce moment-là que les aires de Broca et Wernicke entrent en jeu. La première, permet la compréhension tandis que la deuxième, concerne l’expression orale. Cela signifie que les deux zones doivent être activées pour que l’apprentissage soit efficace. La pratique est donc indissociable de la théorie. Pour réussir à allier les deux, il existe plusieurs solutions :

  • Les séjours linguistiques : c’est indéniablement la méthode la plus efficace pour apprendre une langue. L’immersion totale permet au cerveau de rapidement assimiler les informations.
  • Les cours en ligne : ceux-ci offrent la possibilité d’apprendre une langue de manière théorique et pratique. En effet, à côté des cours, des séances de discussions avec des locuteurs natifs sont souvent proposées.
  • Les formations : il est tout à fait possible de suivre des cours de langue intensifs sur une courte période. Les cours d’été sont très appréciés par les jeunes comme par les adultes.

Une étude menée par des chercheurs de l’université de Pennsylvanie, publiée en 2014 dans le Journal of Neurolinguistics, a montré que l’apprentissage d’une langue permet le ralentissement du vieillissement du cerveau. L’apparition de troubles cognitifs serait retardée et les connexions des réseaux cérébraux seraient boostées. Alors, pourquoi hésiter ? lancez-vous !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here