Comment faire pour être baby-sitter ?

0

Le baby-sitting était autrefois une profession reversée principalement aux adolescents et étudiants qui cherchaient à gagner de l’argent de poche. Ce job consistait à garder des enfants, chez eux, quand les parents ne pouvaient être présents. Désormais, cette branche a fortement évolué : elle n’est plus du tout majoritairement composée d’adolescents ou d’étudiants et il faut désormais avoir certaines qualités pour devenir un(e) baby-sitter de confiance et d’expérience que les parents recherchent. Découvrez dans cet article comment faire pour devenir être baby-sitter.

Les missions d’un(e) baby-sitter

Les baby-sitters sont actuellement très recherchés par les parents pour garder leurs bouts de choux à la maison. Heureusement, il existe actuellement des agences de garde d’enfants telle que Assadia, qui proposent une mode garde d’enfants intelligente à domicile pour répondre à leur attentes.

Un homme qui joue avec un enfant
Une des missions du baby-sitter est de faire passer du bon temps aux enfants

Si vous envisagez de faire du baby-sitting et que vous avez l’âge légal (NDLR : être majeur) pour le faire, il est important de savoir quelles seront vos principales missions :

  • Préparer des repas sains adaptés à l’éveil alimentaire des enfants.
  • aider les enfants à être autonomes dans tout ce qu’ils font au quotidien (manger, aller aux toilettes, se laver, s’habiller, etc.)
  • aider les plus grands à faire leurs devoirs.
  • mettre en place des activités manuelles, un atelier de cuisine, des jeux de société… favorisant l’éveil de l’enfant tout en leur faisant passer un moment agréable avec vous.
  • Emmener les enfants à des sorties pédagogiques : exposition, visite d’un zoo, sortie au parc, musées…
  • Amener et / ou chercher les enfants à l’école, à un rendez-vous chez l’orthodontiste ou chez le médecin, à leur activités extra-scolaires, en effectuant des trajets à pied ou en voiture.

A noter : Votre rôle de baby-sitter tient une place importante dans la vie quotidienne de l’enfant puisque vous contribuez à son évolution motrice, psychologique et affective.

Après chaque garde, il est de votre devoir de faire un point avec les parents. Pour cela, vous devez leur expliquer le déroulement de votre journée, les activités auxquelles les enfants ont participé ainsi que les repas qu’ils ont pris. N’oubliez pas non plus de leur faire part des éventuelles difficultés auxquelles vous vous êtes confronté au moment de la garde des enfants.

Les qualifications requises pour être un(e) bon(ne) baby-sitter

Pour devenir le / la meilleure(e) baby-sitter, il est indispensable de justifier d’une expérience réussie dans le domaine de la garde d’enfants. Pour cela vous devez :

  • Soit avoir assisté à une formation complète en matière de garde d’enfants, avec une formation aux premiers secours. Ces cours vous apprennent entre autres à faire face à toutes les urgences et vous préparer aux situations complexes.
  • Soit faire du bénévolat dans le métier du baby-sitting ou vous vous exercez à garder les enfants de vos amis ou votre famille afin de prendre connaissance de la réalité du quotidien avec les enfants.

Si la prise en charge des enfants âgés de plus de 3 ans ne requiert aucun diplôme, il est en revanche exigé dans le cas où vous souhaitez intervenir auprès des bébés de moins de 3 ans. Vous devez ainsi avoir une certification dans le domaine de la Petite Enfance (CAP AEPE, Educateur de Jeunes Enfants, Auxiliaire de puériculture…).
Notez que vous pouvez accéder à ces formations dès l’âge de 16 ans.

Les qualités indispensables d’un(e) baby-sitter au top

Faire preuve de maturité

Pour que les parents puissent vous confier la garde de leurs petits bouts, vous devez montrer que vous êtes une personne mature, sérieuse et digne de confiance.
Vous pouvez démontrer que vous savez comment réagir en cas de situation difficiles ou d’imprévu. Et aussi, montrez aux parents que vous savez vous adapter à la manière dont ils éduquent leurs enfants.

Faire preuve d’un maximum de patience

La patience est sans doute un trait personnel idéal dès lors vous décidez de devenir un(e) bon(ne) baby-sitter. Même si parfois on sait que les enfants ne sont pas toujours faciles, utiliser votre patience à bon escient est la clé pour leur expliquer ce que vous attendez d’eux.
De même, vous devez faire preuve de patience avec les parents et savoir répondre à leurs exigences, parce que les éducations qu’imposent les parents à leur progéniture peuvent être différentes d’une famille à un autre.

Savoir communiquer avec les enfants

Communiquer avec votre petit public implique que vous devez être attentif à leur bien-être et leur besoin. Vous devez également faire en sorte de gagner leur confiance, et aussi être doux mais ferme afin de poser les barrières compréhensibles par les enfants, lorsque cela est nécessaire.
Par ailleurs, vous devez aimer la compagnie des enfants et avoir des affinités naturelles, savoir interagir avec eux et avoir des affinités naturelles avec eux, pour mener à bien vos missions.

Avoir une bonne organisation

Tout d’abord, vous devez respecter le planning imposé par les parents pour conduire et aller récupérer les enfants à l’école ou à leurs activités. Vous devez aussi être créatif et proposer des activités adaptées aux capacités des enfants. Devenir baby-sitter signifie également être dynamique pour leur faire passer des journées amusantes et enrichissantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here