Les extensions capillaires : pas uniquement une question de prix

0

Si le fait de passer du long au court est assez simple, l’inverse ne l’est pas. Et pourtant ! Pour passer du court au long en gagnant en masse capillaire en un rien de temps, les extensions capillaires sont la solution idéale. Cette technique connaît d’ailleurs un succès croissant. Pour avoir une chevelure de rêve, les extensions cheveux en termes de prix varient en fonction de la quantité, de la qualité, mais aussi de la longueur des extensions. Le fait d’arborer une chevelure longue, brillante et fournie donne immanquablement envie. Alors pour tenter l’aventure et afficher une chevelure de rêve, gros plan sur les facteurs à prendre en compte pour un résultat à la hauteur de ses envies

Les types d’extensions

Dans le monde de l’extension, on distingue trois types d’extensions. Il y a tout d’abord les « mèches ». Discrètes et pratiques, elles permettent tous les types de coiffures. De quoi succomber sans mal à l’une des tendances capillaires actuelles. Autant d’atouts qui les classent d’ailleurs en pole position des extensions. Il y a également les « clips ». Dans ce cas, il s’agit de bandes de cheveux que l’on vient poser sur les cheveux. Certaines coiffures sont alors à proscrire au risque de voir le système d’accroche à l’image des tresses, des cheveux plaqués ou encore tirés. Puis, les « tissages » qui sont plus particulièrement adaptés aux cheveux frisés et/ou crépus. Côté composition, il peut s’agir de cheveux 100% naturels – autrement dit de vrais cheveux – synthétiques ou de poils d’animaux. 

Les méthodes de pose

À chaque type d’extension, sa méthode de pose. On distingue les « extensions cheveux à froid » et les « extensions cheveux à chaud ». Dans le premier cas, les extensions se posent mèche par mèche aux endroits souhaités grâce à des petits anneaux que l’on serre à l’aide d’une pince. Les petites bagues en métal inoxydables et hypoallergéniques se fixent alors aux cheveux existants sans abîmer la fibre capillaire. Autre atout, cette technique facilite le retrait des extensions. Dans le second temps, les mèches à chaud se fixent quant à elles à l’aide d’une pince chauffante sur les cheveux existants. De la résine ou des points de colle permettent alors de fixer les extensions cheveux. Cette technique requiert plus de technicité et de matériel, mais surtout, une fois les extensions retirées demande à restructurer les cheveux existants avec des soins spécifiques. En marge, il existe également des « extensions clips » qui se clipsent donc aux cheveux existants à l’aide de pinces en plastique : simple et pratique tout simplement. L'occasion de changer de tête au grès des tendances, de ses envies sans mal. Pour finir, il existe aussi une technique qui consiste à tresser de manière très serrée les cheveux existants avant d’y venir coudre les extensions

L’entretien

Selon le type de pose, les extensions peuvent se garder entre deux et six mois. Et, pour que le résultat soit parfait et que les extensions durent plus longtemps, le secret est d’en prendre soin. Ainsi, il convient de les brosser délicatement et quotidiennement à l’aide d’une brosse à poils souples. Ensuite, pour les laver, mieux vaut mettre la tête en arrière pour ne pas tirer sur les extensions et privilégier les shampoings “faits-maison”. Et pour cause, les shampoings du commerce ont tendance à dessécher, à abîmer la fibre capillaire, à irriter le cuir chevelu mais aussi à accélérer la chute des cheveux. Et, parce que les soins, les masques, les huiles ou les après-shampoings favorisent la glisse des extensions, mieux vaut les éviter. Fort heureusement, il existe des soins capillaires spécialement conçus et adaptés. Quant au séchage et la mise en plis, exit les brushings !

Les extensions capillaires : pas uniquement une question de prix
5 (100%) 4 votes

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here