Quelles sont les règles de la joaillerie éthique ?

0

Le joaillier est lui aussi concerné par le respect des principes du développement durable. Il lui est exigé de se montrer responsable dans chaque aspect de son métier. Il doit fabriquer des bijoux pour l’être humain, sans lui manquer de respect tout en restant inoffensif vis-à-vis de la nature qui fournit la matière première. C’est le défi que doit relever la joaillerie éthique. Découvrez quelles en sont les règles.

Joaillerie éthique : le respect de la vie humaine

Une joaillerie éthique, comme vous pourrez le voir sur www.aprilparis.com, ne peut avoir une mine illégale comme source d’approvisionnement de ses matières. L’extraction des métaux précieux comme l’or et le diamant a d’énormes répercussions sur l’Homme et son environnement.

En dehors des hectares dévastés et qui favorisent le réchauffement climatique, ce sont des hommes, des femmes et parfois des enfants qui travaillent dans des conditions inacceptables pour des salaires de misère. À cela s’ajoutent les nombreux conflits armés auxquels l’activité minière est associée.

Dans les règles de la joaillerie éthique, seule la fabrication de bijoux 100 % responsables pourra réconcilier ce secteur avec l’être humain et la nature. Plusieurs enseignes ayant cerné la situation s’inscrivent d’ailleurs dans ce projet en exploitant uniquement de l’or recyclé et du diamant de culture. De plus, il n’y a pas de travail donné aux enfants.

Joaillerie éthique : le commerce artisanal de l’or

Contrairement aux pratiques mettant l’Homme et la nature en danger, l’artisanat minier est certifié et fonctionne dans le plus grand respect des normes environnementales ainsi que des droits de l’Homme.

Menée par de petites communautés minières, la joaillerie éthique se distingue par l’égalité de tous les intervenants hommes/femmes. Inutile de vous parler du travail des enfants, car la morale de ce commerce équitable s’oppose à une telle pratique. Le modèle français peut se vanter d’être bien structuré avec un contrôle strict des différents aspects de cette activité.

joaillerie éthique

En effet, il garantit les mêmes conditions de travail et des rémunérations améliorant le niveau de vie de chaque famille au plan local. En plus des salaires, une prime issue de la commercialisation de l’or extrait est versée aux mineurs, évitant ainsi toute frustration. Tous ces éléments réunis font de l’or artisanal, utilisé pour la conception de bijoux made in France, un matériau écoresponsable dont la traçabilité reste facile de surcroît.

La traçabilité des pierres dans la joaillerie éthique

L’un des enjeux de la joaillerie éthique est de relever le défi de la traçabilité des matières exploitées. En vue de respecter l’Homme et l’environnement, plusieurs ateliers s’engagent aujourd’hui à collaborer avec des partenaires qui facilitent la chaîne de traçabilité des produits.

Une joaillerie éthique qui se veut décente se préoccupe du parcours de ses bijoux, depuis la mine jusqu’à l’écrin. Il faut reconnaître qu’il est assez complexe de remonter à la source de vos bijoux, vu le nombre d’intermédiaires qu’ils peuvent rencontrer avant de parvenir au joaillier.

La chaîne de traçabilité de certaines matières comme l’or étant plus difficile, nombreuses sont les enseignes qui s’orientent vers des matériaux plus faciles à tracer, en l’occurrence le diamant. Une autre technique plus simple, et qui permet de faire d’une pierre deux coups, consiste à opter pour le recyclage. Il est de ce fait plus aisé de faire preuve de transparence et d’éthique. Toutes ces pierres, qui sont limitées et dont l’extraction est coûteuse pour l’environnement, peuvent ainsi être recyclées à l’infini.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here