Concours écrivain JDF 2011 - Contribution N°7

 

Derrière le regard d'une femme

J'ai pas choisi de naître. J'ai pas choisi d'être une femme ou un homme.

Je n'existe pas pour faire bonne figure, m'excuser, me justifier, et que sais je encore face aux hommes.

Je ne suis pas une poupée, dont ma vie appartient au bon vouloir de l'homme qui m'a sous son emprise. J'ai le droit de m'exprimer, en aucun cas de me taire à coups de poings, de me faire abusée, et de rester désabusée ...

Je ne suis pas une pute si j'ai envie de me mettre en jupe, ou une laideron si je mets mes jeans trouées. Tu ricanes parce que mon physique n'est pas celui d'une mannequin ; qu'importe, je suis épanouie ainsi et fière de montrer mes rondeurs, mon visage atypique, mes dizaines de piercing et de tatouages. Je suis moi et je ne changerais pas, surtout pour quelqu'un d'aussi petit d'esprit qui juge l'apparence physique avant la beauté de l'esprit.

Je ne suis pas plus idiote qu'un autre en exposant mes idées, même si ils me regardent étrangement ou m'ignorent. Je n'ai pas toujours raison c'est vrai, mais je n'ai jamais forcément tort parce que je n'ai pas de pénis entre les jambes.

Je suis maîtresse de ma vie, de mes envies, indépendante, dans une relation libre ou en couple avec un homme ou une femme, je suis libre d'aimer qui je veux

Je travaille dans un métier qui me plaît, peut être dont ceux que l'on surnomme « métier d'homme » encore de nos jours. Les compétences ne dépendent pas de notre sexe. Si je devais échanger mon poste « d'homme » avec le tien, tu ne tiendrais même pas une heure.

Je ne suis pas une chialeuse, une trouillarde,  une faible. J'ai des sentiments, dont je n'ai pas honte d'exprimer. Quoi de plus beau qu'une femme sincère dans ses ressentis? J'écoute avec mon cœur, sensible aux moindres attentions dans ma vie de couple, au respect mutuel au sein de ma vie intime.

Nous avons des enfants. Leur éducation ne dépends pas que de moi. Tu travailles et tu n'as pas le temps de t'en occuper? Moi aussi je travaille, dois je les laisser livrés à eux même si je suis ton raisonnement?

Je suis un peu toutes ces femmes, dans « notre monde occidental ». Tant de combats sont à mener auprès de nos sœurs de cœur ici et là bas, afin d'être reconnu non comme la femme à subir, à tout faire et à se taire, mais comme une Femme, avec ses désirs, ses envies, sa vie. La Journée internationale des droits des femmes durent 365 jours par an.

N'oublions pas, qu'à travers ce texte, tous les hommes ne sont pas stigmatisés comme des êtres ignobles et criminels et respectent les femmes comme il se doit de l'être.

Pourtant il en existent encore. La femme se doit être à l'image de l'homme-tout puissant.

Regardez bien … derrière le regard de chaque femme dans ce monde, se cache un feu crépitant, passionnant, qui mérite d'être observé, écouté, auprès duquel l'on peut venir se réchauffer ou bien se brûler si vous la blesser.

   

Emeline J L

France

Texte N°7 diffusé sur le site www.journee-de-la-femme.com Concours JDF 2011

 

Cliquez ici pour voter

Page à imprimer, puis découper (à l'extérieur du 2ème cadre rose), puis placardez le et ouvrez le débat autour de la machine à café par exemple...

 

Précédente Remonter



Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis