Concours écrivain JDF 2010 - Contribution N°6

 

J’ai une pensée pour celle qui écrivit les premiers droits des femmes…

 


Pour cette Journée de la Femme du 8 mars 2010 qui fête son centenaire, j’ai une pensée pour celle qui écrivit les premiers droits des femmes…
 
Très chère Marie-Olympe,
Vous n’étiez pas dupe déjà à votre époque si mouvementée :
Vous saviez très bien qu’il fallait pour cette moitié de l’humanité,
Une déclaration bien spécifique, bien ciblée,
D’où votre œuvre dictée et érigée au nom de la légitimité,
Votre : « Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne ».
Mais pourquoi ? J’en appelle au bon sens.
« Liberté - Egalité - Fraternité »,
Ces trois principes devaient suffire à l’humanité
Et tendre naturellement vers l’universalité.
Tout n’était-il pas contenu dans ces trois vérités ?
Est-ce que les femmes comme d’autres « minorités » :
Les enfants, les noirs, les juifs et autres opprimés,
Ont un combat supplémentaire à mener
Pour prouver leur droit à « être comme »… à exister ?
Il aura fallu plus de deux cents ans bien tassés
Pour qu’ait lieu enfin le formidable raz de marée.
Depuis un siècle, les victoires, au genre féminin conjuguées,
Se succèdent aux jeux olympiques de la vie en société.
Les femmes remportent des premières places méritées.
La consécration est belle et noble certes, mais amère.
Si ces messieurs avaient laissé un peu d’espace, un peu d’air :
Il y a longtemps que ces dames, le siège, auraient brigué !
Car première femme pasteur ou commissaire priseur ordonnée,
Première femme maire ou notaire désignée,
Première femme ministre ou aviatrice installée,
Pourquoi tant de liesse pour de la normalité ?
Le succès est beau et juste certes, mais naturel aurait dû être l’accès.
La légalité restaurée soulève parfois de menues difficultés.
Dans le dico, les mots s’affolent :
Ils ne trouvent pas des semblables féminins.
Au boulot, les hommes s’étonnent :
Ils se trouvent face à des différents féminins.
Mais ce ne sont que de petits ratés.
Avec le temps, comme le vin, les femmes se sont bonifiées.
Elles n’inspirent plus que le respect, une fois placées.
Beaucoup d’hommes sont en chemin… de la vie à partager,
De la reconnaissance des femmes à accepter.
La grande lessive de l’égalité est activée.
Sur le fil du troisième millénaire vont flotter
Toutes les victoires des femmes, estimables et estimées,
Et Marie-Olympe, en belle et bonne place, vous y êtes accrochée…

    Une femme ordinaire et reconnaissante : Nicole Lierre    

Texte N°6 diffusé sur le site www.journee-de-la-femme.com Concours JDF 2010

Texte élu meilleur texte
concours d'écrivain JDF 2010 par les internautes

Page à imprimer, puis découper (à l'extérieur du 2ème cadre rose), puis placardez le et ouvrez le débat autour de la machine à café par exemple...

 

Précédente Remonter Suivante



Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis