Concours beaux textes JDF 2007 - Contribution N°22

 

Une femme admirable de 2007,
et de toujours.

 

Si jamais on le lui disait, je suis sûre qu’elle se mettrait à rire, sans savoir si ce n’est pas pour se moquer d’elle. En effet pour elle c’est naturel. Habituée dès son plus jeune âge à travailler dur sur l’exploitation familiale elle n’a jamais connu d’autre vie.

Cela fait maintenant plus de 35 ans qu’elle se bat envers et contre tout pour permettre à son fils handicapé de vivre le mieux du monde.

Elle a bien sûr élevé ses deux autres enfants avec tout l’amour et l’attention auxquels ils avaient droit eux aussi.

Elle aime la vie. Elle aime les bons moments passés en famille, ou avec les amis. Pour elle la vie est faite de joies et de peines qu’elle accepte avec sagesse.

Elle continue à travailler sur l’exploitation familiale. Bien sûr ils ont du se reconvertir lorsque ils ont compris que Franck ne serait jamais un enfant comme les autres. Ils ont choisi cette reconversion pour être plus disponible pour lui, ils ont aménagé la grande cour en un immense parking goudronné pour qu’il puisse se déplacer sur son fauteuil roulant. Ils ont fait construire une maison entièrement équipée pour lui permettre une vie confortable, de son fauteuil roulant à la salle de bains, de son lit au séjour.

Si elle râle quelquefois c’est simplement qu’elle ne trouve pas les fonds nécessaires pour acheter une voiture aménagée lui permettant de mettre le fauteuil roulant électrique à l’arrière. Alors pour aller faire ses courses elle est obligée de prendre le fauteuil pliant car elle ne peut pas laisser Franck seul à la maison. Avez-vous essayé de pousser un chariot au supermarché tout en tirant un fauteuil roulant ou vice-versa. Même avec une grande habitude et une dextérité hors pair ce n’est pas facile. Moi aussi à sa place je râlerai.

Elle l’emmène dans des réunions de groupes pour qu’il s’habitue à la vie en communauté. Elle l’emmène au cinéma, à la bibliothèque, elle l’emmène partout où il peut être en contact avec d’autres handicapés. Sa hantise : que deviendra-t-il quand ils ne seront plus là ? Même si elle ne le dit pas, c’est pour cela qu’elle l’habitue à avoir une vie de communauté, pour que si jamais un jour il se retrouve dans une institution il soit moins malheureux. Une assistante de vie vient plusieurs fois par semaine, elle apprend à lire et à écrire à Franck.

Elle regrette d’avoir écouté les mauvais conseils quand elle était plus jeune et inexpérimentée. Elle aurait dû se battre pour qu’il reste à l’école. Elle savait qu’il pouvait apprendre. Mais eux n’avaient pas compris.

Elle travaille toujours avec son fils aîné qui a repris l’exploitation. Elle fait  toujours son ménage et elle s’occupe de son beau père qui habite un pavillon juste de l’autre côté de la rue. Elle lui fait son ménage également chaque semaine, elle lui emmène ses repas chaque jour. Il ne peut plus faire grand-chose car il est très âgé et depuis la mort de sa femme il se sent un peu seul. Et elle l’aime son beau père. On ne ressent pas quand on l’écoute que ce soit une charge pour elle, elle en prend soin gentiment.

De sa bouche on n’entend pas de critique, pas de regret, pas de remord Elle n’est pas aigrie par la vie, juste inquiète pour l’avenir. Elle ne se plaint pas de l’injustice qui a fait que son enfant mort né, est été réanimé en gardant d’énormes séquelles. Elle ne se plaint pas d’avoir eu une vie si restreinte.

Alors même si on ne parle jamais d’elles, pour une fois en cette journée de la femme du 8 mars 2007 rendons leur hommage et gardons espoir pour le futur. Il y a des millions de Mireille de part le monde.

Catherine Crochot
France 

Texte N°22 diffusé sur le site www.journee-de-la-femme.com  Concours JDF 2007

 

 

Page à imprimer, puis découper (à l'extérieur du 2ème cadre rose), puis placardez le et ouvrez le débat autour de la machine à café par exemple...

 

Précédente Remonter Suivante



Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis