Femme & Paix
Accueil L'édito Vote des femmes La grande histoire de la lutte des femmes Thème JDF 2015 Réglement concours 2015 France - Journée de la Femme 2015 Le cri JDF 2015 Beaux textes JDF 2015 Affiches JDF 2015 Actualités Droit des Femmes Recherche Les cris féministes Sommaire - Poèmes ONG Forum JDF Dites le nous Historique Pays Sommaire Index des oeuvres Les liens hors JDF

La Journée de la Femme et la Paix

 

Donnez un message de paix à la planète
Une déclaration du Collectif FEMMES du Mouvement de la Paix

http://www.mvtpaix.org/femmes 8 mars2001

8 Mars 2001

En ce début de troisième millénaire, les femmes décident de rompre avec l'ordre existant depuis des siècles : l'état de conflit permanent favorisant la misère et les violences dont sont victimes majoritairement les femmes et les enfants. 

Le rapport 2001 du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance, (l'UNICEF) fait le bilan des conflits des dix dernières années : 2 millions d'enfants massacrés, 6 millions gravement blessés ou handicapés, 12 millions restés sans abri.

Elles exigent de prendre part à parité à toutes les décisions et négociations dans les processus et traités de paix, dans l'étude et le vote des politiques de défense nationale et européenne.

et elles se réjouissent de l'adoption à l'unanimité par le Conseil de Sécurité de l'ONU le 31 octobre 2000 de la résolution 1325 affirmant sans équivoque la volonté d'impliquer les femmes comme actrices civiles de la sécurité internationale.

Elles veulent rompre avec la culture de guerre, culture millénaire de puissance, de domination, de victoires, symboles archaïques de gloire, de prestige et de richesses. Elles refusent la dure loi de la guerre et son cortège d'horreurs et de souffrances ; elles savent que voir revenir sains et saufs leurs fils, leurs hommes aimés en pensant qu'ils oublieront avec le temps n'est pas vrai. La facture à payer est infiniment plus lourde et n'est jamais finie de payer.

Elles veulent rompre avec l'idée que la force est synonyme de sécurité et s'inscrivent en faux avec le proverbe : » si tu veux la paix, prépare la guerre ».

D'autres solutions sont possibles.

Le 20ème siècle a vu éclore d'innombrables luttes de femmes exigeant de trouver une issue aux conflits par la négociation.

Rappelons-nous la forte mobilisation des mères de soldats français envoyés en Algérie, la présence de 1 200 d'entre elles le 22 octobre 1960 à Paris, les 25 000 manifestants pour la paix et l'autodétermination en Algérie, à l'appel du Mouvement de la Paix cette même année, les 12 000 signatures recueillies avec l'Union des Femmes Françaises, actions qui jouèrent un rôle non négligeable dans l'ouverture des négociations le 20 mars 1961.

Plus près de nous, le combat des mères de soldats russes de plus en plus influent, pour que cesse la guerre sans nom menée par le gouvernement russe contre le peuple tchétchène.

Le courage des femmes algériennes dans leur combat pour la conquête de leurs droits est un message d'espoir pour toutes les femmes à travers le monde

Depuis les années 80 des rassemblements silencieux de femmes en noir, réseau international de femmes opposées à la guerre et à l'injustice, au militarisme et à la violence, ont lieu régulièrement dans de nombreuses capitales, à Londres, à Belgrade, à Jérusalem. Ces femmes habillées en noir expriment ainsi leur révolte devant toutes les menaces d'agression militaire ou économique.

Les voix des femmes israéliennes s'élevant ces derniers mois avec force et refusant l'inéluctabilité de la guerre sont sans appel :

. »laissons parler les femmes,.là où les hommes ont échoué .il y a trop d'hommes avec trop d'ego impliqués dans la destruction de notre terre. Ils parlent de pouvoir, de force, de sécurité .Nous savons que notre sécurité, c'est de vivre en bon voisinage. »

Les femmes disent non aux voix fatalistes claironnant qu'il y aura toujours des guerres, des violences, de la misère, comme elles l'ont dit lors de la Marche Mondiale des femmes en l'an 2000.

Vivre ensemble sans peur de l'Autre, voir grandir ses enfants sans la douleur de les voir tués dans un bombardement ou de les voir sauter sur une mine placée là depuis des années, pouvoir les nourrir, les soigner, les éduquer, les voir devenir adultes sans l'angoisse de les voir partir à la guerre pour être tués, blessés, mutilés, malades, démolis psychologiquement.

Vivre en solidarité, dans l'harmonie et le respect des choix de chacun(e).

Vivre dans la dignité et bannir la misère.

Ces choix sont possibles.

Les rendre possibles, c'est imposer la paix non comme une absence de guerre, mais en agissant sur les causes engendrant les guerres, les haines, la vengeance, les violences, les inégalités, les injustices.

c'est refuser les situations intolérables de regroupements de populations, de camps de réfugiés, de blocus, d'embargos comme à Cuba, en Irak où, depuis les bombardements de l'OTAN en 1991, un enfant meurt toutes les 5 minutes faute de médicaments, de soins, d'eau potable, d'électricité, de nourriture.

c'est partir du principe que toute situation conflictuelle peut être résolue à condition d'en avoir la volonté, de ne pas céder à l'escalade de la force, aux sirènes de la violence, de refuser les idées de domination et de suprématie

c'est interdire le commerce des armes générateur de profits fabuleux, c'est interdire les spéculations des multinationales qui font fortune sur les ruines des bombardements.

Rendre ces choix possibles, c'est plus que jamais continuer à agir pour abolir toutes les armes nucléaires, refuser la recherche de nouvelles armes et leur sophistication, c'est faire appliquer réellement les traités internationaux : traité de non prolifération, mines antipersonnel, cour criminelle internationale, c'est permettre que sécurité rime avec diminution des budgets d'armements.

Le Collectif femmes du Mouvement de la Paix agira dans ce sens au sein de la coordination pour la marche mondiale des femmes et du Collectif des droits des Femmes, avec les associations pacifistes européennes et internationales. Il mettra toute sa détermination pour que la loi de programmation militaire 2003/2008 soit discutée par l'ensemble des français et des françaises avant son vote au Parlement.

Pour que 2001 soit le premier pas vers un siècle de la Culture de la Paix.

Pour le collectif Femmes - Annie Frison (anniejoel.frison@wanadoo.fr)

  Sedo - Buy and Sell Domain Names and Websites project info: journee-de-la-femme.com Statistics for project journee-de-la-femme.com etracker® web controlling instead of log file analysis